• Zoom sur le panurgisme

     

    Le con pense et réfléchit peu. Il sera donc plus enclin à ingurgiter :

     

    • des pensées pré-mâchées, des idées toutes faites (qui deviennent des idées reçues) ; des idées faites par ceux qui diffusent des discours et des messages à destination de toute la population : les médias, les hommes politiques, les institutions religieuses....

    • des dogmes (l'indispensable croissance, la nécessaire flexibilité du travail, par exemple), des croyances, des superstitions...

     

     

     

    Particulièrement sensible à la propagande, le con suit et applique bêtement la consigne, sans réfléchir, sans s'interroger sur son bien-fondé ou non. C'est l'obéissance aveugle, la soumission à l'autorité, à la mode, aux diktats. Dans tous les domaines de la vie (nourriture, vêtements, culture...), le con va prendre ce qu'on lui dit de prendre, via la publicité notamment. Le con est enclin à adopter des conduites dictées par quelqu'un d'autre, enclin au suivisme, au panurgisme, aux mouvements de masse, souvent irréfléchis et difficilement contrôlables, comme la vindicte populaire ou le hooliganisme par exemple. Plus grave est la soumission au corpus idéologique de certaines fanatismes religieux ou politiques, qui conduit à annihiler tout esprit critique et à transformer des êtres pensants en instruments de terreur télécommandés.