• Ethique et morale

     

     

    Les 2 mots éthique et morale sont très proches. Ils renvoient tous deux à la définition de ce qui est bien et de ce qui est mal ; ou plus exactement à ce que l' "on" considère comme (plutôt) bien et (plutôt) mal. Un système de valeurs donc, mais orienté vers l'action.

     

     

     

    L'éthique est pour moi un système de valeurs intériorisé par l'individu, qu'il fait sien librement, délibérément (même si cela peut être plus ou moins consciemment). Quelque chose d'immanent : ce que tel individu considère comme bien et ce qu'il considère comme mal. Et qui constitue en fait un guide pour le quotidien : ces considérations déterminent ses choix, ses décisions, et au final son comportement (ethos en grec), sa conduite. L'éthique renvoie à des choix personnels, faits en conscience.

     

     

     

    La morale est plutôt un système de règles de conduite extérieur à l'individu, et qui s'impose à lui. Quelque chose de transcendant. Une norme émanant de la société, de la collectivité. LA norme : voilà ce qui est bien et voilà ce qui est mal. La morale, c'est la conception sur le bien et le mal qui domine dans telle société.

     

    Nos ancêtres et spécialement ceux qui dirigent la société ont défini, avant que l'on naisse, ce qui est normal et ce qui ne l'est pas, ce qui est déviant, non conforme. Et cette conception s'impose à tout le monde. La morale est une pression sociale sur les individus.

     

     

     

    Ce caractère "imposant" de la morale fait que je lui préfère l'éthique, constituée de règles librement choisies. Cependant je ne suis pas hostile à toute morale : certaines règles morales, certaines limites posées de longue date, me paraissent indiscutables et donc tout à fait valides et nécessaires pour la société ; comme par exemple l'interdiction du meurtre, du vol ou de l'inceste. Je suis même favorable à ce que la société soit davantage moralisée qu'elle ne l'est aujourd'hui ; c'est à dire que les individus intègrent davantage de règles sociales, qui conditionnent le (bien) vivre ensemble. Je pense notamment à 2 règles qui sont pour moi fondamentales : "Comporte-toi envers autrui comme tu voudrais que l'on se comporte avec toi" (voir l'article dédié : La règle d'or : la règle de base du vivre ensemble) ; et "La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres". La non-violence, ou a minima une réprobation plus ferme de la violence m'apparaissent également souhaitables, ainsi que l'exigence d'honnêteté, particulièrement en politique (voir l'article Politique : la probité avant la compétence !).

     

     

     

    Je critique en revanche la morale lorsque les règles sont né fastes, c'est à dire qu'elles peuvent conduire à de grandes souffrances chez certaines personnes. Et / ou lorsque les règles sont trop subjectives, injustifiées et que l'objectif qu'elles visent n'a rien de fondamental. Ex : la condamnation de l'homosexualité, l'interdiction du divorce, l'interdiction de sa servir de sa main gauche pour manger, l'obligation pour les femmes de se voiler...

     

     

     

    Les religions en particuliers véhiculent une morale et le code de conduite qui va avec (la "bonne" et la "mauvaise" façon de se conduire). Qu'une religion impose sa morale à ses membres, soit. C'est à dire que ceux qui dirigent l'institution imposent des règles à ses "adhérents". Mais encore faudrait-il que ces gens adhèrent volontairement et librement.. Or la religion est souvent subie et ne peut pas être abandonnée sans quelques soucis.. Mais il est surtout inacceptable que l'institution religieuse cherche à imposer sa morale et ses règles à l'extérieur de son cercle.

     

     

     

    A noter que n'importe quel groupe humain (la bourgeoisie, les punks, les écolos...) véhicule une certaine morale, un système de valeurs, un code et un ensemble de préceptes de vie ; même s'ils ne sont pas forcément conscients, et aussi rigides et définis précisément que dans une religion.

     

     

     

    RETOUR AU SOMMAIRE

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :